Traversée de la Manche avec Rae Morris

Vidéo

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, j’ai envie de vous faire découvrir une petite perle anglaise Rae Morris, de la pop dynamique qui nous vient de Blackpool. Encore méconnue en France, elle fait de plus en plus parler d’elle au Royaume-Uni. Elle a longtemps travaillé dans l’ombre avec Clean Bandit et George Ezra notamment.

On retrouve ici une musique rythmée, une voix unique, assez aiguë, des arrangements originaux. Un bon coup de fraicheur.

Après plusieurs EP en 2014, elle sort son premier album fin 2017, Someone Out There. Il fait partie des 30 albums indie à écouter selon https://www.popjustice.com/, peut être le site de référence en Angleterre.

Ici son site web officiel : http://raemorris.co.uk/

Je vous laisse juger:

 

Clouds And Thorns – Come Say Hello

Bonjour,

Après une trop longue absence, me voici de retour, le but est toujours le même, partager et faire découvrir mes petits kiffes musicaux.

Quoi de mieux de repartir en disant bonjour.

Aujourd’hui, je vais donc vous présenter  » Clouds and Thorns », pour moi c’est le groupe idéal pour le réveil. C’est un groupe pop – folk à la musique douce et positive, du « feel good songs » à l’état pur. C’est entrainant, on retrouve une voix sans vocodeur, ça fait du bien.

Clourds and Thorns a sorti son EP cet été. Derrière ce nom, se cache en réalité un artiste américain Rich Andruska qui s’occupe de tout: des instruments, du chant, de l’écriture et de la composition. Ses influences vont de « Radiohead » à « Ray Lamontagne », « Jack Garrat », à « Sleeping at last ».

Assez parlé, je vous laisse écouter ça.

Quelques liens pour en savoir plus:

Une interview sur son label: http://www.alexrainbirdmusic.com/interview-clouds-thorns/Spotify: https://open.spotify.com/artist/33FAMnoGSH6f0R62m2quUP
Facebook: https://www.facebook.com/CloudsAndThorns/
iTunes: http://hyperurl.co/CloudsAndThorns

Matoma ou l’électro-pop norvégienne !

Vidéo

On continue aujourd’hui notre périple scandinave, après l’Islande et Ceasetone, dans un style totalement différent place à la Norvège et Matoma.

Matoma a déjà une notoriété certaine, cumulant les millions de vue sur youtube et d’écoute sur Spotify. Cela dit, j’aime beaucoup sa musique et il reste encore un peu méconnu en France. Tom Lagergren a pas mal d’influence de Ice Cube, à Notorious BIG, en passant par Snoop Dogg, Marron 5 et Will Smith, dans la tendance des nineties.

Ses mix sont donc assez variés mais toujours plutôt dynamique, la musique parfaite pour « chiller ».

Allez je vous laisse écouter.

 

Pour plus d’informations, son site officiel:

http://www.hakunamatoma.com/

A la découverte de « Ceasetone  » !

Vidéo

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, j’ai envie de vous présenter un groupe qui est depuis un petit moment dans mes favoris. Ce groupe c’est Ceasetone, tout droit venu d’Islande, aujourd’hui mondialement connu pour son équipe de football, son public légendaire, ses paysages, sa révolution citoyenne et sa scène musicale riche.

Ceasetone, c’est un groupe électro rock formé en 2014 par Hafsteinn Þráinsson. Au départ, parti pour faire carrière en solo, la troupe s’est étoffé au fur et à mesure.

Une première scène live aux  » Iceland Airwaves 2014″, et le groupe était lancé. Primé dans différents festivals comme  en 2015, le groupe a remporté le « Unsigned Talent Competition » du festival All Tomorrow’s Parties, évènement organisé par la communauté des artistes: « Bedroom Community ».

Après une réussite critique et une renommée dans les blogs spécialisée, ils ont sorti leurs premier single  » Full Circle » en Septembre 2015.

Depuis, le groupe a fait sa première tournée à l’étranger aux États-Unis, allant de Boston à Austin, en passant par Chicago.

Leur premier album « Two Strangers » sorti le 31 mai  2016 a été récompensé pour être l’un des meilleurs albums islandais de  l’année 2016.

Des tonalités rocks, un peu d’électro, des mélodies qui transportent, il ne vous reste plus qu’à écouter.


Jain, un vent de fraicheur !

Vidéo

Bonjour à tous,

Aujourd’hui, je ne vous ferais pas découvrir une nouveauté ou un son « indie », mais juste envie de partager un coup de coeur: Jain.

Il s’agit sans doute de LA révélation de cet été, en tout cas, pour le grand public. Elle tourne déjà depuis 2 ans avec son producteur Yodelice et avait déjà fait pas mal de scène en festival l’été dernier.

Sa musique, pour moi, c’est surtout de l’énergie, mêlant de l’électro, des pointes de hip hop notamment quelques sonorités dignes de Lonely d’Akon, de la pop et des musiques africaines. Cette diversité est le fruit de ses voyages. Le tout, nous donne juste le smile et l’envie de bouger. En somme, il s’agit d’un feel good song. Ainsi, son premier album Zanaka est une vraie réussite. En acoustique, ça envoie aussi du lourd avec une voix soul juste magnifique.

Je vous laisse apprécier !

Son passage live dans Le Ring sur France O:

Et un morceau en accoustic

Ps: si miraculeusement quelqu’un avait son contact pour une interview, je suis preneur ^^

Nada Surf ou le retour de la vague !

nada surfPour mon retour, j’ai envie de vous refaire découvrir Nada Surf : groupe new-yorkais qu’on ne présente plus aujourd’hui.

Sans doute, le plus français des groupes indy rock américain, sans doute aussi le plus reconnu. Leur musique pop a notamment accompagné de nombreuses séries.

Le groupe est actuellement en tournée aux Etats Unis et à même fait escale à Londres en Octobre. Son actu la plus récente: la sortie d’un album live cette année « Live at the Neptune Theatre – Seattle».

Sans plus tarder, place à la musique, avec les mythiques Popular, ou Always Love.

Petit retour à Minneapolis pour de la pop indie avec Bora York

 Après la Norvège, je vais vous faire découvrir un autre groupe venu du froid: Bora York

Bora-YorkBora York est un groupe de cinq musiciens originaire de Minneapolis dans le Minnesota. Si le groupe vient d’une région ou le climat est assez rude, leur musique respire sans aucun doute le soleil. Après un premier album, très folk, la première chanson de leur nouvel album Dreaming, « Let Loose » prend une nouvelle direction, plus funky, plus dansant, tout en conservant l’identité pop du groupe.

Cet album a été enregistré presque entièrement dans l’appartement de Chris et Rebecca Bartels, avec des moyens limités, ce qui n’empêche pas  une production indéniablement impressionnante.

Avec ce deuxième opus, on observe une évolution majeure. Elle se traduit par la recherche d’un style et d’une tonalité  différentes, abandonnant le folk acoustique pour plus une musique pop axée sur la guitare électrique.

Bora York répond à une démarche collaborative. Dès le début, Rébecca Barthels joue un rôle clé. Sa voix forte et ses mélodies mémorables sont rapidement devenus une partie de la signature du son de Bora York. Chris et Rebecca se sont ensuite entouré de Brian Seidel (chant, guitare, touches), Bjorn Nilsen (batterie), et Jamie Kauppi (basse). Chaque parties apportent un apport créatif sur l’album, et sont ainsi devenus essentiels.

Voici quelques extraits, enjoy:
Comme toujours pour plus d’infos, leur site officiel

Destination la Norvège avec Highasakite

Highasakité

Highasakité

Salutations cher-e-s lecteurs-rices,

Aujourd’hui, j’ai envie de vous faire découvrir un groupe indie pop norvégien, originaire de Trondheim. Au delà des skieurs de fonds et du saumon, il y a aussi une scène musicale dynamique. Non, cette phrase n’est pas du tout clichés.

Plus sérieusement, je vais donc vous présenter Highasakité littéralement planer complètement, composée de Ingrid Helene Håvik, Trond Bersu, Øystein Skar, Marte Eberson, Kristoffer Lo. La démarche artistique et la volonté du groupe est là, pleinement assumée. On peut le dire c’est plutôt réussie. Les musiques sont entrainantes, les mélodies et arrangement travaillé, la voix est puissante, juste. C’est créatif avec des instruments originaux sur de l’indie pop notamment de la cithare, ou encore les steel drums, même si cela commence à se répandre. On retrouve dans leurs différents albums: « Silent Treatment », « All That Floats », « Will Rain », quelques touches des musiques balkaniques, citées par la chanteuse Ingrid Hélène Havik, qui compose et écrit la quasi totalité des morceaux du groupe. Highasakite assume des influences assez diverses, notamment jazz et pop rock, allant de Joy Division à  Twin Peaks, en passant par Diamanda Galas ou Bon Iver.

Le groupe tourne déjà un peu partout, que ce soit en Scandinavie, en Australie, en Asie ou en Amérique du Nord, à noter quelques scènes françaises, qui à n’en pas douter, en appelleront d’autres.

Passé les présentations, je vous laisse apprécier.

Une dernière en bonus:

Pour plus d’infos, voici leur site internet.

Strange Talk, L’indie from Melbourne

Après une longue période d’absence, voici une petite découverte récente Strange Talk.

Il s’agit d’un groupe Australien originaire de Melbourne, composé de Stephen Docker, Gerard Sidhu, Travis Constable et Gillan Gregory. Ils sortent aujourd’hui leur 4ème album. Quelques uns de leurs titres ont connu une petite renommée en figurant dans quelques séries TV : le remake de Beverly Hills, ou encore dans la BO du Jeu Need For Speed.

Musicalement, ces morceaux sont agréables à écouter, parfois très électro « robotique », on perçoit quelques ressemblance avec M83, Bastille ou encore Imagine Dragon.

A vous d’apprécier.

Voici 2 extraits à écouter pour découvrir:

Cast Away

Young Hearts

Pour en savoir, un peu plus et suivre leur actu, c’est ici.

Direction l’Islande pour de la pop nordique

Bonjour à vous,

Aujourd’hui, j’ai décidé de faire un article un peu différent de ce que je fais habituellement. J’ai décidé de simplement publié quelques musiques en vrac venant d’Islande. Ce pays nordique connu pour Bjork et Sigur Rios, possède une scène musicale très riche et proposent des groupes très intéressants, en voici un florilège: